Anti puce pour chat : avis, usage, efficacité, comparatif 2019

Les puces sont de véritables parasites: elles sucent le sang de l’animal sur lequel elles se posent, lui transmettent des maladies et parfois le rendent anémié. Lorsqu’un chat en attrape, il faut tout faire pour l’en débarrasser avec des produits anti-puce pour chat. Ensuite, pour une éradication complète, le chat doit aussi prendre des vermifuges, et enfin, toute la maison ou l’environnement du chat doit être traité contre les puces.

Qu’est-ce qu’un anti-puce de chat ?

Un anti-puce est un produit qui tue les puces du chat et éventuellement leurs oeufs, empêchant ainsi leur reproduction. Il en existe 2 grandes catégories : les anti-puces pour chat à usage externe et les anti-puces pour chat à usage interne. Il peut s’agir dans les 2 cas de composés chimiques ou à 100 % naturels, car il existe des plantes dont les extraits tuent les puces et empêchent la croissance des oeufs qu’elles peuvent avoir pondu.

Les différents anti-puces pour chat

Il y en a globalement 4 : les colliers, les sprays, les shampoings et les pipettes.

Les colliers

Les colliers contre les puces de chat contiennent un liquide qui se diffuse de lui-même sur le corps de l’animal pour nettoyer son pelage. Il se pose au cou de l’animal et son efficacité s’étend sur une période allant de 4 à 12 semaines. Il est souvent conseillé de s’en servir à titre préventif pour éviter que les puces ne s’installent.

Shampoing

Les shampoings pour chat sont soit des shampoings secs, soit des shampoings à eau. Dans les deux cas, ils s’appliquent sur le pelage du chat et nécessitent une petite friction ou un brossage du pelage pour faire tomber les puces mortes. Leur efficacité est également prouvée, ce qui permet de ne pas les utiliser à long terme.

Spray anti puce chat

Les sprays sont des solutions à vaporiser sur le pelage du chat, où dans les régions où les puces ont tendance à se loger. Ce sont des produits à impact rapide et direct, qu’on applique seulement durant quelques jours en complément d’un collier par exemple, pour éliminer les puces récalcitrantes.

Les pipettes

Les pipettes contiennent une solution anti-puce qu’il faut appliquer de manière périodique sur le pelage du chat. Elles sont efficaces en traitement curatif, mais leur effet est un peu plus lent, et c’est la raison pour laquelle elles sont davantage utilisées à titre préventif.

Les comprimés anti-puces

Ce sont des produits naturels à base d’extraits de plantes ou d’algues marines et inoffensifs pour le chat, mais qui diffusent dans son sang une substance nocive pour les puces. Celles-ci sont alors empoisonnées et meurent quand elles essayent de boire son sang.

Anti-puce chat naturel

Les différents traitements anti-puces énumérés plus haut peuvent être 100 % bio ou naturels. Il suffit de demander au vétérinaire de prescrire un traitement bio, ou de consulter la catégorie d’anti-puce bio de l’animalerie pour en trouver.

Cependant, certaines huiles essentielles comme celles de la lavande et de l’eucalyptus, ou encore des produits tels que le vinaigre et le citron peuvent être efficaces contre les puces. Les huiles essentielles sont à mettre dans un diffuseur et à pulvériser dans l’environnement du chat. Le vinaigre et le citron sont à faire bouillir dans de l’eau tiède, puis à appliquer avec un gant de toilette sur le pelage de l’animal.

Anti-puce chat : précautions d’emploi

Les anti-puce de chat qui sont à usage externe ne doivent jamais être ingérés par le matou. Pour cela, il faut veiller à ne les utiliser que sur le corps. Le cou, le recoin entre les pattes et le corps, le poitrail, le dos et le dessous de la queue sont les zones d’applications à privilégier pour les pipettes et les shampoings à eau. Le collier se porte autour du cou.

Les sprays ou les shampoings secs ne doivent pas être appliqués directement sur l’animal sans lui protéger la tête, car il pourrait inhaler le produit. Ce qu’il faut plutôt, c’est lui tenir la tête à l’écart pendant qu’on lui applique le spray ou le shampoing sec. Ou bien, mettre un gant de plastique, pulvériser l’anti puce chat sur sa main protégée et passer ensuite cette dernière sur le corps de l’animal avant de brosser quelques minutes plus tard pour faire tomber les puces. Bien entendu, il faut garder le chat immobile durant la période d’application et l’empêcher de se lécher.

Les traitements internes sont quant à eux à priori sans danger, mais en les prenant, l’animal peut avoir des troubles digestifs. Ceci est normal, mais ne doit pas dépasser quelques jours. Si le chat est mal en point après 72 heures ou une semaine de traitement, il faut tout de suite arrêter et voir le vétérinaire. Il est peut-être allergique à l’anti puce chat utilisé ou sujet à un mal plus grave que les puces.

4 erreurs à éviter quand on veut éliminer les puces

Oublier de désinfecter toute la maison

Les puces ont la manie de se cacher et de pondre des oeufs dans tous les recoins. Si le chat est propre et débarrassé, cela ne veut pas dire que les puces ont quitté le logis. Il faut absolument laver tous les tapis et toute la literie, et il faut aussi répandre un spray anti-croissance des puces dans la maison.

Utiliser un anti-puce non approprié

Le chat et le chien n’ont pas les mêmes constitutions physiques, et généralement, on ne leur prescrit pas les mêmes anti-puces car cela peut leur créer des malaises. Cependant, il existe des produits mixtes qui peuvent être appliqués aux deux : il faut s’en assurer à l’achat.
En outre, il faut toujours tenir compte de l’âge du chat. Un traitement pour un chaton est souvent différent de celui d’un chat adulte.

Oublier de lire la consigne d’usage

Même après avoir suivi les instructions du vétérinaire, il faut toujours lire la notice d’application. On n’est jamais assez prudent quand il s’agit de préserver la vie de son chat. De plus, il faut strictement respecter les doses d’anti puce prescrites, pour ne pas créer de dommages au chat.

Croire que son chat est à l’abri à l’intérieur

Enfermer le chat durant le traitement contre les puces est une bonne chose, mais ceci ne l’empêche pas d’attraper des puces, car les puces sont des insectes sauteurs. Elles peuvent suivre n’importe qui et se loger dans un soulier ou un bas de pantalon. Le seul moyen de ne pas en avoir est de faire un traitement préventif pour le chat, et de pulvériser périodiquement un anti-puce dans son logement.

Comment choisir le bon anti-puce chat

Première chose, il faut prendre l’avis du vétérinaire. En fonction du poids, de l’alimentation et de l’âge de l’animal, ce dernier pourra déterminer le type de traitement qui convient. Ensuite, pour ce qui est d’une application directe comme les pipettes ou pour la consommation tels les comprimés, il faut privilégier les produits bio. Les substances chimiques sont souvent source d’effets secondaires désagréables pour l’animal.

Enfin, il faut être attentif et vigilant quant à la réaction de son chat. Certains réagissent mieux à un traitement que d’autres. Si le chat rejette son collier ou fait une éruption cutanée après son shampoing anti-puce, il faut arrêter de s’en servir et en changer.

Petite sélection d’anti-puce chat

Les 4 anti-puces ci-dessous sont classés parmi les meilleurs du marché.

FRONTLINE anti-puce pour chien et chat

Ce spray s’utilise en complément d’un traitement préventif contre les puces et les tiques, aussi bien pour les chiens que pour les chats. Il est utilisable pour des animaux ayant moins de 2 kg ou de 5 kg. Pour les animaux de moins de 2 kg, il faut une pulvérisation pour un poids de 166g, et pour ceux de moins de 5 kg, on recommande une pulvérisation pour 1 kg.

Les pipettes anti-puces et tiques BEAPHAR

Ces pipettes éradiquent les puces, les tiques et les poux broyeurs chez les furets et les chats sur une période allant de 2 à 4 semaines. L’anti puce chat peut être utilisé à titre préventif pour éviter la prolifération de ces parasites ou à titre curatif. Le traitement est à renouveler sur 3 ou 4 moins au besoin.

Les pipettes combo de FRONTLINE

Elles sont aussi adaptées aux furets et aux chats, assurant une protection de 4 semaines contre les puces et de 2 semaines contre les tiques. Vendues en pack de 6, elles peuvent être utilisées dès que l’animal pèse plus de 1 kg ou est âgé de plus de 2 mois.

Le collier antiparasitaire Seresto

Ce collier est un préventif à longue durée contre les puces. Efficace pour 7 à 8 mois, il protège contre les infestations et le développement des puces sur le chat et dans son environnement. C’est un anti-puce chat qui peut être mis au cou de l’animal dès l’âge de 10 semaines.

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire